Des terrains qui feront des jaloux - Roger Carter

Mon blogue

Des terrains qui feront des jaloux

Des terrains qui feront des jaloux - Roger Carter

Mon grand-père est fermier. Il a une grande ferme avec des vaches, des chevaux, des poulets et une parcelle de terrain pour la culture. Tous les 2 ans, ma mère m'obligeait à y passer au minimum 2 semaines de mes vacances. Elle disait que je viens d'une famille de fermier et que je le veuille ou non, je devrais un jour songer à la bonne tenue de la ferme parce que grand-père commence à vieillir et que je suis fils unique. Personnellement, moi, tout ça, ça ne me branche pas trop. J'envisage plutôt un métier plus excitant que de vivre dans une ferme avec des vaches et des volailles. Je ne supporterais de passer plus d'un mois dans ces coins perdus, loin du monde, pas de télé et tout. Franchement, il n'y a même pas le réseau là-bas. Chaque fois que je veux appeler ma copine, je dois faire 4 km à pied. Et puisque qu'ils utilisent des panneaux solaires, on économise toujours l'énergie quand il pleut et aux hivers. Je ne vois pas du tout comment je pourrais vivre des jours et des jours sans radio, sans musique et sans portables. En tout cas, je n'y allais juste que pour faire plaisir à maman et pour rendre visite à grand-père, rien à avoir avec le fait de faire carrière en tant que fermier. Mais bon, tant qu'à y rester, je les aidais autant que je pouvais. Ma tâche matinale consistait surtout à nourrir les poules et à récupérer les œufs. Une fois, j'ai voulu essayer de traire une vache, elle m'a presque donné un coup de pied en plein visage, elle m'a raté de peu. Mon grand-père et ses employés, ont rit aux éclats. Quand ils ont repris leur souffle, ils se sont proposés à me montrer comment faire. J'adorais ces moments, mais je ne me suis toujours pas remis d'être tombé dans la bouse de l'écurie. Quand j'y pense, j'ai encore l'impression de sentir l'odeur que ça avait.

Au moins, ce qui est bien là-bas, c'est que j'ai appris pas mal de chose que jamais je n'aurais su en ville. J'ai appris à couper du bois, à traire les vaches, à monter sur les chevaux sans les faire fuir, mais il me faudra encore apprendre à chevaucher. À mon dernier jour, grand-père m'a montré et expliqué son système de drainage. J'ai juste retenu que cela servait à l'évacuation d'eau, c'est compliqué d'être fermier. La ferme n'est sûrement pas un endroit pour moi, mais j'adorerais y passer toutes mes vacances.