La solution ? Le partage ! - Roger Carter

Mon blogue

La solution ? Le partage !

La solution ? Le partage ! - Roger Carter

Avec Jacques, nous avons mis en place un système simple pour nous partager nos outils respectifs. Après avoir fait faire l’installation d’un plancher stratifi√©, qui soit dit en passant, a été parfaitement réussie, j’avais décidé de me mettre à aménager un peu mieux ma cour arrière. J’ai consulté quelques livres à la bibliothèque de ma ville en plus des tutoriels et des émissions sur le jardinage que j’ai consultés sur Internet. J’ai acheté quelques éléments pour jardiner plus facilement, comme un râteau à feuilles de bonne qualité pour que les longues tiges en métal ne se cassent pas trop rapidement ou encore une bêche avec un manche en bois. Au fur et à mesure que je constituais ce fond d’outils, j’étais de plus en plus tenté par en acheter d’autres. Des cisailles de différentes tailles, un perroquet, un taille-haie, j’ai commencé à avoir un stock important de toutes les catégories d’outillage.

J’étais tenté de continuer à bien m’équiper, mais mon budget pour cela avait considérablement diminué. Je devais prévoir un aménagement dans mon chalet, je ne pouvais plus mettre autant d’argent qu’avant dans ce qui était devenu une passion. Chaque fin de semaine, avec l’aide de ma femme, je taille, coupe, tond, plante, déplante et désherbe. Les résultats les plus probants, ce sont mes fleurs épanouies et mes arbustes vigoureux. Jacques a, lui aussi, cette passion et nous avons souvent et longuement échangé sur ce sujet. Ce fut le jour où j’ai remarqué qu’il avait une petite bétonnière, alors que j’allais en acheter une, que je lui ai proposé cet échange. Il pouvait venir se servir dans le cabanon où je range tous mes outils, je lui ai même laissé une clé du cadenas qui maintient la porte battante fermée, et en retour, je pouvais avoir le même privilège. Bien entendu, il accepta.

Ce partage nous a rapprochés, c’était inévitable. Ma conjointe avait eu l’opportunité de pouvoir assister en avant-première à une pièce de théâtre qui intéressait Renée, la voisine. Elles allèrent toutes les deux voir leur vaudeville pendant que nous avons passé un agréable moment entre hommes. Elles recommencèrent plusieurs fois à sortir au cinéma, à des concerts ou des expositions, ensemble. Nous en avons profité, de nombreuses fois, pour aller à la pêche, faire une promenade à moto, regarder un match de hockey, ou encore, s’entraîner dans une salle de sport. Cette amitié s’est construite petit à petit. Maintenant, nous sommes si proches, que nous comptons même partir ensemble aux prochaines vacances.