Refaire une beauté au chalet - Roger Carter

Mon blogue

Refaire une beauté au chalet

Refaire une beauté au chalet - Roger Carter

J’étais si bien depuis ce weekend au bord de l’eau, que j’avais commencé de nouveaux projets. J’ai commencé par contacter un poseur clôture en mailles chaîne, un peintre, un électricien et un maçon. Je voulais avoir une idée des travaux que je devais prévoir pour faire une extension à mon chalet, car une réfection de cette résidence était importante. Cela faisait plusieurs années que je n’avais rien entrepris. Entretenir l’habitation que j’occupe, telle est devenue ma priorité. Je l’avais achetée cinq ans avant, lorsque je voulais me rapprocher du lieu où je travaille. J’avais été charmée par le bardage en bois, la véranda, le jardin. Lorsque j’étais devenue propriétaire, j’avais commencé par demander à un paysagiste d’aménager la grande propriété. Je ne suis pas intéressée par le jardinage, mais j’apprécie d’être dans un environnement agréable. Un bassin a été ajouté, ainsi qu’un pont japonais.

J’ai tout de suite aimé voir les grenouilles qui sautent dans l’eau, le souffle du vent qui la ride, sans bruit, la mousse verte qui s’est posée sur les pierres. Je le vide chaque année, au moment des premiers froids. Les végétaux sont mis en paniers, ce qui facilite leur enlèvement. Ils sont confinés dans un endroit aéré, peu lumineux et où le gel ne viendra pas les abîmer. J’ai aussi ajouté une annexe, une maison d’invités. Elle accueille mes amis et ma famille de passage chez moi. Ils sont indépendants, tout en étant proche de mon lieu de vie. Je peux les inviter pendant plusieurs jours, et ils ont la possibilité de se déplacer quand, et où ils le veulent. Une cuisine, minuscule mais fonctionnelle, fait partie de cet aménagement.

Mon salon commençait à montrer des signes de décrépitude, et j’avais demandé au peintre, qui s’était occupé de l’annexe, de travailler dans l’extension que je projetais. Comme je reçois de nombreuses personnes au cours de l’année, je voulais une salle à manger attenante au salon. Comme celui-ci n’a pas été repeint depuis plusieurs années, les couleurs se sont fanées. Une nouvelle atmosphère serait plus en adéquation avec celle que je voulais créer dans la pièce à venir. J’avais recherché des tons, des meubles, des objets pour réaliser une ambiance toute de délicatesse et de douceur. Les beiges, les rosés, les blancs, pur ou cassés, étaient les tons que je voulais employer. Grâce à Catherine, j’avais les coordonnées d’un artiste, que j’adorais, et à qui je voulais acheter une sculpture que je mettrais dans mon salon.