Une lettre sans réponse... - Roger Carter

Mon blogue

Une lettre sans réponse...

Une lettre sans réponse... - Roger Carter

Le jour où j'ai reçu la renouvelle, c'était un jeudi, j'étais seul à la maison et je pensais à elle. Elle, je préfère taire son prénom, tellement il me fait souffrir. Tout d'elle me fait vibrer. C'est une belle femme de ces beautés un peu sauvage et insaisissable, une beauté qui ne peut pas dire son nom. Les yeux toujours vifs et francs qui vous regardent comme si elle vous mettait au défi. Une belle brune à la peau couleur de miel. Par la suite, à force d’être dans son ombre, à la suivre de loin, j'ai réussi à avoir de ses nouvelles en échos par des amis communs, et j'ai su qu'elle venait de la Réunion. Une îlienne, cela rajoutait encore à son charme, cela le décuplait même. Tranquillement, je me suis rapproché d'elle, j'ai fait en sorte d'être partout sur son chemin. Elle a fini par m'accepter et à m'inclure dans sa cohorte d'amis. Mais je n'ai été  qu'un ami de plus. J'aurais tant voulu qu'elle sache, mais par lâcheté, crainte ou timidité, je n'ai jamais rien dit, je ne me suis jamais dévoilé.

Où en est-on maintenant ? C'est très simple nul part. Ou plutôt, oui… Elle se marie dans quelques semaines avec un homme quelconque, qui j'en suis sûr, ne la rendra pas heureuse comme j'aurais pu le faire. Je suis là, je vous raconte tout cela, c'est pour me donner du courage. En effet, après une année de silence, à la voir évoluer et à être obsédé par elle, j'ai enfin pris une décision et de taille, je vais me déclarer.

Le mariage est programmé dans quelques semaines, et je me dis qu'il n'est pas encore trop tard, que tout n'est pas foutu.

Alors, me voilà, pauvre homme que je suis sous l'abri soleil, de mon jardin avec pour seule arme un simple stylo et une feuille blanche. Cherchant désespérément un mot ou une formule d'ouverture pour lui dire de ne pas gâcher sa vie et en même temps de faire mon bonheur. J'écris une lettre.

Quand j'aurais fini, je la posterai et il n'y aura plus qu'à attendre. J'ai toujours été doué pour les mots, on verra si ceux que je vais choisir seront à la hauteur et conduiront à mon succès. Je tremble par avance de savoir ce qu’elle va penser en ouvrant cette lettre. Est-ce qu’elle sera en colère, amusée ou déçue ? Je chasse à toute force ces pensées négatives et je me concentre sur elle, son charme, son air espiègle et rieur ; et cela me donne du courage et la certitude que je dois le faire.

Nous sommes maintenant un lundi cela fait quinze jours que ma lettre est partie. J'ai surveillé ma boite aux lettres comme un désespéré pendant tous ces derniers jours, mais je n'ai toujours pas obtenu de réponse.